Nos associations

MOTUS

13 livres

Les éditions Motus proposent des livres remarqués pour leur originalité, leur invention et leur exigence. Souvent récompensées par des prix, elles travaillent avec de grands illustrateurs, mais révèlent aussi de jeunes artistes. Elles sont très attachées à la qualité et à l'humour des textes.

« Un formidable travail d’éditeur » (France-Inter)

Afficher les livres

LA NAGE DE L'OURSE

12 livres

La nage de l’ourse, maison d'édition associative, doit son nom à un désir de fluidité et à un accès de lucidité : notre relation au monde vivant nous mène au désastre, comment la transformer ? Quelle relation à soi et à l’autre cultiver ? Le projet éditorial, en mouvement, à l'écoute de la beauté du monde, se veut conscient de la place de l’être humain dans la biodiversité. La maison d’édition associative est animée au quotidien par Véronique Duval, auteure et Philippe Petit-Prevost, graphiste et peintre, épaulés par un comité éditorial aux sensibilités diverses. Elle édite chaque année de 3 à 5 ouvrages : essai et témoignages, art, poésie, fiction.

Afficher les livres

OBRIART ÉDITIONS

22 livres

PHILOSOPHIE DE L'ÉDITION
‘Faire que ce qui était fermé ne le soit plus. Déplacer ce qui empêche le libre passage.’
Le livre est un lieu de rencontres, un monde où l’on échange. On entre dans ce monde, on le referme et on l’ouvre autant de fois que l’on veut. On peut le transporter et l’échanger avec d’autres.
C’est un espace de paroles, de rencontres parfois improbables. Le livre laisse une trace de cet échange dans le temps. S’ouvrir à la différence, qu’elle soit artistique, culturelle, d’opinions (ou autre) ; car les différences ne s’opposent pas, mais plutôt se complètent.
La différence est une richesse.

Obriart s'intéresse aux projets, crée les livres et vous laisse vous les approprier. A ce jour, il y a deux collections la collection Mythologies (conte+jeu) et la collection Des Plis (pour diffuser le travail d'artistes), et édite aussi des livres d'artiste.

Afficher les livres

LE PASSAGER CLANDESTIN

71 livres

Le passager clandestin publie des textes de critique sociale qui se rapportent notamment à l’écologie, à la décroissance, à la désobéissance civile... Nous ne croyons pas à un quelconque ordre immuable de la société. Nous dénonçons chaque fois qu’il est possible les fondements idéologiques d’un système qui se donne pour « naturel » et auquel il n'y aurait d'autre issue que de s'adapter. Le choix de l’édition indépendante, dont on sait qu’elle doit constamment lutter pour survivre, constitue, en soi, une prise de position. Cette indépendance est à la fois une condition et l’un des buts de notre activité. Elle repose sur un ensemble de pratiques et d’échanges peu formalisés, en prise directe avec les lieux et les gens.
Le passager clandestin aborde souvent des sujets réputés graves, mais nous n’avons aucun goût pour le dogmatisme et les « passions tristes ». Nos livres se veulent honnêtes, rigoureux ; ils exigent parfois un effort pour déplacer le regard. Mais notre activité se nourrit aussi de l’imagination, de la joie et de l’humour, sans lesquels ce monde ne serait décidément pas habitable.

Outre la réédition de textes anciens, nous avons publié récemment le Petit livre noir des grands projets inutiles ; un essai consacré à l’Utopie du logiciel libre ; le Rapport Brazza, document historique inédit à ce jour sur les dégâts du colonialisme français au Congo au début du XXe siècle. Nous avons a également créé deux nouvelles collections en 2013 : une collection de science-fiction, « Dyschroniques », série de textes d’anticipation écrits vers le milieu du XXe siècle par des auteurs renommés dans le genre ; et la collection les « Précurseurs de la décroissance » dirigée par Serge Latouche.

Afficher les livres

  1 2 3 4 5 6